Gary Hamilton:Et si nous pouvions…concevoir des salles d’opération pour le futur?

Vice-président principal, WSP Bâtiment, É-U.

Lisez ci-bas pour en savoir plus sur comment concevoir des salles d’opération pour le futur

La chirurgie est à la fine pointe de la médecine moderne à plusieurs égards, grâce à des avancées en technologie assistée par ordinateur et robotique déjà bien en évidence dans les salles d’opération du monde entier. Les procédures guidées par l’image, aussi appelées micromanipulations chirurgicales, font que la fibre optique et les écrans vidéo sont aujourd’hui partie intégrante du matériel utilisé chaque jour par de nombreuses équipes chirurgicales.

En employant des outils et instruments spécialisés de visualisation et de contrôle, les chirurgiens peuvent opérer par de toutes petites incisions, l’intelligence artificielle et la robotique appuyant l’interaction personne-machine pour des interventions médicales délicates, notamment en chirurgie cardiaque.

Les salles d’opération changent rapidement, mais le rythme des changements technologiques est plus rapide que le rythme auquel les modifications nécessaires peuvent être apportées aux installations médicales existantes.

Et si nous pouvions concevoir et construire des installations opératoires pour le futur? Comment seraient-elles différentes des locaux qu’utilisent aujourd’hui les chirurgiens? Et comment maximiser l’avantage que confère chaque nouveau bond en avant en matière de technologies médicales?

La réponse réside dans un judicieux mélange d’engagement et de souplesse. Nous devons engager des ressources pour repenser, reconcevoir et reconstruire les salles d’opération, tout en gardant à l’esprit que les technologies continueront de changer et que leur adoption demande de la souplesse.

Bon nombre d’hôpitaux actuels ont été construits il y a plus de 20 ans, avant la vague des technologies numériques qui transforme aujourd’hui nos vies. À cette époque, il n’était pas nécessaire d’assurer l’accès aux salles d’opération pour de gros appareils ou de prévoir l’alimentation électrique nécessaire à ces équipements.

De nombreux chirurgiens se trouvent donc à réaliser des procédures de pointe complexes dans des espaces exigus dont l’éclairage, le conditionnement de l’air et la connectivité numérique auraient bien besoin d’une mise à niveau, leurs options technologiques étant limitées par la petitesse de ces lieux de travail.

Il y a aussi des risques. Un nombre trop grand d’appareils dans une salle d’opération peut réduire l’efficacité du système de chauffage, ventilation et conditionnement de l’air (CVCA), notamment sa capacité de répondre aux exigences relatives à la charge et la lutte contre les infections.

Une salle d’opération conçue pour l’avenir est souple, offrant un aménagement modulaire avec des plafonds pouvant être relevés, des murs pouvant être déplacés, des portes surdimensionnées pour laisser passer de nouveaux appareils, un système CVCA expansible et une alimentation et des taux de renouvellement d’air plus qu’adéquats qui permettent d’optimiser l’utilisation des technologies.

Nous pouvons concevoir et construire ces salles d’opération conçues pour le futur dès aujourd’hui et, dans les limites du financement disponible, devrions viser à faire cet investissement, qui, en plus d’améliorer les soins chirurgicaux dès maintenant, offrira de vastes possibilités pour les générations futures.

Sahlgrenska-University-Hospital-sweden-cancer-scanner

Hôpital universitaire Sahlgrenska

Le travail effectué par WSP pour le centre de cancérologie Sahlgrenska, en Suède, illustre bien les possibilités qui existent déjà. Pour cet hôpital et ce centre de recherche de pointe, nous avons aménagé des systèmes permettant d’intégrer des technologies, dont des appareils de radiographie avancés et des appareils d’IRM mobiles montés au plafond, dans une salle d’opération.

Par le passé, l’imagerie et la chirurgie se faisaient dans des lieux distincts, mais la nouvelle installation a été conçue pour les intégrer en un même endroit pour que différents spécialistes puissent travailler en même temps pour répondre aux besoins du patient. Pour ce faire, des travaux de conception complexes ont été nécessaires en raison du large éventail de technologies envisagées, dont la radiographie, l’imagerie par résonnance magnétique (IRM), l’échographie, la tomographie par ordinateur et la tomographie par émission de positrons (TEP).

Notre équipe a conçu des systèmes permettant d’intégrer plusieurs de ces technologies, dont des appareils de radiographie avancés et un appareil d’IRM suspendu au plafond, dans un même local. Les images s’affichent sur des écrans dans la salle d’opération et à distance pour permettre à des cliniciens spécialistes à différents endroits de suivre la chirurgie et d’y participer en temps réel.

Nous avons conçu des solutions qui font en sorte que la salle d’opération peut s’adapter aux avancées futures en technologie médicale, dont des murs extérieurs dotés de panneaux amovibles pour y permettre, au besoin, l’entrée de pièces de matériel technique surdimensionnées.

Les systèmes d’alimentation électrique sont à sécurité intégrée, un appareil d’alimentation sans interruption (ASI) dynamique a été installé pour le cyclotron souterrain qui fournit des isotopes radioactifs aux appareils TEP de l’hôpital, et des systèmes auxiliaires ont été prévus pour d’autres génératrices.

Un aspect clé de notre travail de conception pour le centre de cancérologie est la création d’une structure spatiale optimale pour fournir aux cliniciens un lieu de travail efficace et assurer une sécurité opérationnelle pour les patients, et c’est ce genre de réflexion que nous amenons à nos projets de salle d’opération.

Partout dans le monde, les chirurgiens sont en quête de locaux pouvant s’adapter aux avancées futures en technologie médicale, en intelligence artificielle et en robotique qui leur permettront de demeurer à la fine pointe de la recherche et des soins dans leurs domaines de spécialisation respectifs.

En tant que concepteurs et ingénieurs en bâtiment, nous pouvons les aider dans cette quête. Nous pouvons concevoir aujourd’hui même des salles d’opération pour le futur.

Articles similaires

kris noiseux video thumbnail in front of a hospital drawing

Kris Noiseux: Et si nous pouvions… concevoir un hôpital qui demeurerait fonctionnel en cas de séisme?

Et si nous pouvions concevoir couramment et de manière abordable des hôpitaux qui demeurent fonctionnels durant et après un tremblement de terre? Qu’est-ce qui distinguerait ces hôpitaux de ceux qui étaient construits en zone sismique par le passé? Et disposons-nous actuellement des capacités nécessaires?

Suzanne MacCormick: et si nous pouvions…concevoir des salles de « consultation externe » adaptables?

L’intelligence artificielle pave la voie à la prise en charge à domicile de nombreux problèmes de santé chroniques, ce qui rend tout à fait plausible le fait que les patients qui se présentent régulièrement à une consultation externe en ce moment devront rarement, ou jamais, le faire à l’avenir.

Jabulile Nhlapo: et si nous pouvions… rendre la médecine mobile?

Et si nous pouvions rendre la médecine mobile? Imaginez si nous pouvions envoyer de l’équipement médical, des médicaments et d’autres éléments vitaux, comme du sang, directement sur les lieux d’une urgence, plutôt que de transporter le patient.

Matthew Marson – Et si on pouvait… concevoir un hôpital vraiment intelligent?

Mais si on pouvait concevoir un hôpital vraiment intelligent? Un immeuble avec un « cerveau » numérique et une intelligence artificielle qui peuvent se connecter aux besoins des patients et y répondre à tous les égards?

Nolan Rome: Et si nous pouvions… concevoir un hôpital pour enfants prêt pour l’avenir?

Et si nous pouvions utiliser les technologies intelligentes pour concevoir des hôpitaux pour enfants prêts pour l’avenir? Comment se distingueront-ils des hôpitaux pour enfants que nous connaissons aujourd’hui?

Congrès européen des soins de santé 2018

Nous nous tournons vers l’avenir au congrès européen de conception pour le secteur de la santé

L’expérience du patient

Pour le patient qui y reçoit des soins, l’expérience peut s’avérer intimidante. À un moment où il vit beaucoup de stress et d’inconfort, la simplification de la prestation des soins contribue à de nombreux égards à sa santé et à son mieux-être.

2019-01-10T11:54:08+00:00