Hôpital adventiste de Sydney, Australie 2018-10-16T16:51:45+00:00

Project Description

HÔPITAL ADVENTISTE DE SYDNEY

Réaliser une installation de soins oncologiques de première ligne grâce aux technologies

L’hôpital adventiste de Sydney, aussi appelé le « San », est le plus grand hôpital privé et à but non lucratif en Nouvelle-Galles-du-Sud. Cet hôpital d’enseignement de l’Université de Sydney a une excellente réputation en matière de soins cliniques reposant sur une approche holistique de soins aux patients.

Dans la foulée du succès de la construction d’une nouvelle école multidisciplinaire de soins cliniques pour l’hôpital en 2012, notre équipe s’est vue offrir un rôle de services-conseils de premier plan pour un projet d’installation de soins oncologiques de première ligne.

La direction du San voulait créer une salle de conférence pour équipes multidisciplinaires à la fine pointe de la technologie pour son centre intégré d’oncologie, où les cliniciens pourraient se réunir, collaborer, mettre en commun leur expertise et échanger des idées. L’objectif était de permettre à des spécialistes d’établir les meilleurs plans de traitement possibles pour les patients cancéreux du San.

La salle de 1 million $AUS allait être riche en technologie, permettant la communication en temps réel entre les oncologues et autres médecins spécialistes en différents endroits, en utilisant de l’information numérique de sources variées.

Comme la vie de patients est en jeu, les systèmes de TI de la salle de conférence se devaient d’être conviviaux et à sécurité intégrée, servant d’outil pour aider les personnes appelées à prendre des décisions cliniques dans un environnement de gestion de crise et sous haute pression.

sydney-adventis-inside-view

Une relation client-consultant reposant sur des objectifs communs

Nous nous sommes joints tôt au projet, avant même que l’architecte soit nommé, pour aider à établir l’énoncé du projet et la stratégie de conception.

Notre équipe était entièrement intégrée à l’équipe des STI du San pour aider l’hôpital à définir les besoins exacts auxquels répondrait la nouvelle salle de conférence qui, dans les faits, tiendrait lieu de mini-centre de gestion de crise.

Pour bien comprendre les besoins des cliniciens, nous avons examiné en détail le processus employé par les consultants pour prendre des décisions de traitement et déterminé comment utiliser la technologie à leur avantage.

En tout temps, nous avons tenu les parties prenantes au projet informées de la portée et de l’avancée des travaux afin d’assurer la transparence du processus de réalisation du projet.

À titre de conseillers de confiance, nous avions le feu vert du San pour mener le programme de la phase de conception détaillée, ce qui nous a permis d’accélérer encore plus la réalisation du projet.

S’assurer des meilleurs résultats pour les patients

Depuis son ouverture en mars 2017, la salle de conférence pour équipes multidisciplinaires a vu une augmentation de plus de 66 % du nombre de cas présentés (quelque 250 durant sa première année).

Les systèmes de TI de pointe de la salle, que le personnel appelle la « cellule de crise en oncologie », permettent aux cliniciens de collaborer, de croiser leurs idées et d’échanger différents types d’information comme des images radiologiques, des vidéos et des résultats pathologiques.

Dans une lettre à l’appui de notre présentation du projet pour le prix d’excellence en services à la clientèle de Consult Australia de 2018, la direction du San s’est dite « comblée » par le résultat du projet, décrivant notre équipe comme un « prolongement » de sa propre équipe des TI et mentionnant que les objectifs du projet ont été atteints, soit d’aménager une installation efficiente à la fine pointe de la technologie qui servira à produire les meilleurs résultats possibles pour les patients.

Faits saillants

Emplacement Sydney (Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie)
Client Sydney Adventis Hospital
Architectes Martin & Ollman
Services Systèmes technologiques
Gestion de projet
Services de conception
État du projet Achevé en mars 2017