L’hôpital Grey Base, Nouvelle-Zélande 2018-10-10T15:39:59+00:00

Project Description

L’HÔPITAL GREY BASE

Une conception axée sur la résistance en zone sismique

Les tremblements de terre constituent un risque connu à Greymouth, dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. La résilience sismique a donc été une considération de première importance pour le remplacement de l’hôpital de la ville par un centre intégré de soins de santé moderne.

L’hôpital existant, appelé Grey Base, a été construit dans les années 1950 sur un escarpement naturel, à proximité de l’estuaire de la rivière Grey. La conception de fondations résilientes en cas de séismes pour un nouveau bâtiment à cet endroit présente un défi, mais il s’agit d’un bon emplacement pour desservir les collectivités rurales de la côte ouest, et les bonnes dimensions du site permettront l’agrandissement futur de l’hôpital.

Le plus grand hôpital tertiaire de l’île du Sud se trouvant à Christchurch, à plus de 230 km, le ministère de la Santé de la Nouvelle-Zélande voulait un nouvel hôpital pour la population de Greymouth en mesure d’offrir des services d’urgence 24 heures sur 24, des soins intensifs, des services chirurgicaux et médicaux actifs et planifiés, une maternité et des soins en consultation externe, jumelés à un centre de médecine familiale intégré pour soutenir la prestation de soins primaires. L’immeuble multifonctionnel devra également demeurer fonctionnel après un tremblement de terre, et sa conception doit tenir compte d’un budget de construction serré.

Nous avons travaillé avec les architectes CCM et Jacobs pour proposer des solutions aux défis particuliers que présente ce projet.

front view of Grey Base hospital

Des fondations résilientes

L’exigence centrale pour l’immeuble était qu’il puisse résister à des conditions météorologiques exceptionnelles et des tremblements de terre. Idéalement, l’ensemble du bâtiment serait conçu pour résister à des séismes se produisant en moyenne tous les 500 ans, un risque auquel les codes du bâtiment néo-zélandais accordent un niveau d’importance 4 (« Importance Level 4 » ou IL4). Mais, comme il est apparu évident que l’atteinte de ce degré de résilience pour toutes les parties de l’établissement coûterait très cher dans un emplacement escarpé sur les berges d’une rivière, l’équipe du projet a créé des modèles tridimensionnels pour les ouvrages de fondation proposés dans des conditions sismiques, dans le but de cerner les options les plus efficientes.

La solution à laquelle l’équipe est arrivée comprend la conception d’un hôpital principal multiétage de niveau d’importance 3 (IL3) pour des charges sismiques équivalentes à 130 % de celles prévues pour un immeuble standard, et la conception conformément au niveau d’importance 4 de l’aile rattachée du centre de médecine familiale, pour des charges sismiques équivalentes à 180 % de celles d’un immeuble standard. Ainsi, le centre de santé familial pourrait être utilisé pour le triage dans l’éventualité d’un grand tremblement de terre, d’où les patients nécessitant des soins intensifs seraient transférés à l’hôpital de Christchurch, au besoin.

Cette solution, suffisamment robuste pour répondre aux besoins de l’hôpital, a été retenue. Elle réduit le coût global du projet  de 6 M$NZ, une somme que le ministère de la Santé peut ainsi affecter aux services cliniques de première ligne.

Des ressources souples

Grey Base se trouvant à au moins trois heures de route de Christchurch, les salles d’opération dans le nouvel hôpital seront dotées de technologies qui permettront à des spécialistes consultants de surveiller des procédures à distance et d’offrir une assistance au besoin. Cette capacité sera particulièrement utile dans l’éventualité où l’accès à l’hôpital deviendrait difficile.

Bon nombre des espaces cliniques sont conçus pour être multifonctionnels afin que des services attenants puissent, au besoin, se partager les espaces limitrophes. Le centre de médecine familiale et l’hôpital principal se partageront aussi des ressources et du personnel. Une souplesse est intégrée à la conception des salles de consultation, pour qu’elles puissent être utilisées pour des services de généralistes ainsi que pour des soins hospitaliers.

Le projet offrira à Greymouth un nouvel hôpital comptant 56 lits d’hospitalisation, trois salles d’opération, des services pour les patients externes, un service d’urgence et de traumatologie, ainsi que des services d’imagerie médicale, de pathologie, de pharmacie, de maternité, de pédiatrie, d’oncologie et de dialyse, un centre dentaire et une gamme complète de services de médecine familiale. La conception et les installations techniques de l’établissement supporteront les plus récentes avancées technologiques dans un environnement sûr, moderne et sécuritaire.

Faits saillants

Emplacement île du Sud (Nouvelle-Zélande)
Client Ministère de la Santé de Nouvelle-Zélande
Architecte CCM/Jacobs
Services Ingénierie des structures
Géotechnique
Génie civil
Installations techniques
État du projet Achèvement prévu en 2019