Suzanne MacCormick: et si nous pouvions…concevoir des salles de « consultation externe » adaptables?

Directrice associée des services de santé, WSP, Royaume-Uni

Il peut sembler improbable que l’intelligence artificielle et les technologies intelligentes aient une quelconque influence sur l’avenir de la « consultation externe » à l’hôpital de votre région. Pourtant, alors que les technologies numériques et les données démographiques s’allient aux changements apportés dans les soins de santé, le besoin de bâtiments pour la consultation externe sur les sites hospitaliers devrait diminuer plus rapidement que ce à quoi nous nous attendions.

Le concept familier d’une visite de jour à l’hôpital pour un suivi de routine ou une chirurgie mineure pourrait bientôt être chose du passé. Voici pourquoi.

Les moteurs du changement

L’intelligence artificielle pave la voie à la prise en charge à domicile de nombreux problèmes de santé chroniques, ce qui rend tout à fait plausible le fait que les patients qui se présentent régulièrement à une consultation externe en ce moment devront rarement, ou jamais, le faire à l’avenir.

La technologie intelligente remplace déjà les visites ponctuelles pour des interventions chirurgicales mineures. Prenons l’endoscopie, par exemple, qui est déjà une méthode obsolète dans certains cas, puisqu’il est possible d’avaler une caméra minuscule afin d’obtenir les informations nécessaires.

De telles tendances modifient radicalement et rapidement les options en matière de prestation de services ambulatoires, mais les patients connaissent si bien les modèles existants que les attentes n’ont pas encore été adaptées aux capacités technologiques. Il est donc difficile de prévoir à quel rythme se produira le passage des services ambulatoires traditionnels en milieu hospitalier aux services communautaires.

Les salles de consultation externe sont toujours nécessaires dans nos hôpitaux en ce moment, mais elles doivent être conçues et construites de façon à s’adapter à d’autres utilisations à court et à moyen terme, et ce, probablement à plus d’une occasion.

Les bombes à retardement dans les soins de santé

L’âge et le mode de vie sont les deux mots qui reviennent le plus souvent dans toute conversation sur l’avenir de la prestation de soins ambulatoires. Nous vivons plus longtemps et nous souffrons des maladies dégénératives causées par la vieillesse. Selon des données des Nations Unies, la proportion de la population mondiale âgée de plus de soixante ans triplera d’ici la fin du siècle pour former plus d’un tiers de la population totale1.

Par ailleurs, nous passons plus de temps assis au travail et à la maison et nous faisons moins d’exercice, ce qui contribue à l’augmentation des cas d’obésité. Selon une étude récente publiée dans The Lancet2, un cinquième de la population devrait être obèse d’ici 2025.

Le nombre de maladies dont souffre une personne est en augmentation. Au Royaume-Uni, par exemple, le nombre de personnes âgées atteintes de quatre maladies ou plus pourrait doubler d’ici vingt ans3.

Ces problèmes liés à l’âge et au mode de vie font en sorte que de plus en plus de personnes ont besoin d’un soutien de type ambulatoire. Il est intéressant de noter que nous nous trouvons à un croisement entre la demande et les possibilités, qui dépendra dans une très large mesure des attentes et des comportements des patients. Le résultat probable est la prestation de soins communautaires rendus possibles par la technologie.

Donc, étant donné que les données démographiques, les besoins en soins de santé et le contexte technologique évoluent tous en même temps, sommes-nous en mesure de concevoir des établissements de consultation externe qui pourront s’adapter aux besoins futurs?

Grâce aux technologies de conception numérique des bâtiments, notamment la modélisation des données du bâtiment (BIM), et aux méthodes de construction hors chantier qui s’appuient sur des processus précis, nous savons que nous pouvons le faire. Les capacités technologiques fournissent des solutions conçues pour l’avenir.

Des bâtiments flexibles

Les clients du secteur de la santé nous demandent souvent de concevoir de nouvelles installations de consultation externe afin de répondre aux nouveaux besoins et de tirer le meilleur parti du financement souvent durement gagné contre des priorités concurrentes. Ils veulent des bâtiments qui dureront et demeureront pertinents pendant de nombreuses années.

Pour concevoir une installation de consultation externe durable, nous devons intégrer la capacité d’adaptation dès le début du processus. La conception de structures robustes, à l’aide d’un système de grilles d’acier et de panneaux légers, permettra de retirer les murs et de réaménager l’espace de façon très économique.

Autrement dit, les besoins relatifs aux aires de soins ambulatoires dans les hôpitaux diminueront au cours des années à venir, et les locaux pourront être convertis afin de répondre à d’autres besoins médicaux. Ils pourront également être remplacés par des installations servant à l’hébergement de personnes qui ont besoin de soins particuliers et qui pourraient tirer profit de la proximité des services de soins de santé.

Des bâtiments flexibles

Les clients du secteur de la santé nous demandent souvent de concevoir de nouvelles installations de consultation externe afin de répondre aux nouveaux besoins et de tirer le meilleur parti du financement souvent durement gagné contre des priorités concurrentes. Ils veulent des bâtiments qui dureront et demeureront pertinents pendant de nombreuses années.

Pour concevoir une installation de consultation externe durable, nous devons intégrer la capacité d’adaptation dès le début du processus. La conception de structures robustes, à l’aide d’un système de grilles d’acier et de panneaux légers, permettra de retirer les murs et de réaménager l’espace de façon très économique.

Autrement dit, les besoins relatifs aux aires de soins ambulatoires dans les hôpitaux diminueront au cours des années à venir, et les locaux pourront être convertis afin de répondre à d’autres besoins médicaux. Ils pourront également être remplacés par des installations servant à l’hébergement de personnes qui ont besoin de soins particuliers et qui pourraient tirer profit de la proximité des services de soins de santé.

Articles similaires

kris noiseux video thumbnail in front of a hospital drawing

Kris Noiseux: Et si nous pouvions… concevoir un hôpital qui demeurerait fonctionnel en cas de séisme?

Et si nous pouvions concevoir couramment et de manière abordable des hôpitaux qui demeurent fonctionnels durant et après un tremblement de terre? Qu’est-ce qui distinguerait ces hôpitaux de ceux qui étaient construits en zone sismique par le passé? Et disposons-nous actuellement des capacités nécessaires?

Jabulile Nhlapo: et si nous pouvions… rendre la médecine mobile?

Et si nous pouvions rendre la médecine mobile? Imaginez si nous pouvions envoyer de l’équipement médical, des médicaments et d’autres éléments vitaux, comme du sang, directement sur les lieux d’une urgence, plutôt que de transporter le patient.

Matthew Marson – Et si on pouvait… concevoir un hôpital vraiment intelligent?

Mais si on pouvait concevoir un hôpital vraiment intelligent? Un immeuble avec un « cerveau » numérique et une intelligence artificielle qui peuvent se connecter aux besoins des patients et y répondre à tous les égards?

Nolan Rome: Et si nous pouvions… concevoir un hôpital pour enfants prêt pour l’avenir?

Et si nous pouvions utiliser les technologies intelligentes pour concevoir des hôpitaux pour enfants prêts pour l’avenir? Comment se distingueront-ils des hôpitaux pour enfants que nous connaissons aujourd’hui?

Et si nous pouvions…concevoir des salles d’opération pour le futur?

Et si nous pouvions concevoir et construire des installations opératoires pour le futur? Comment seraient-elles différentes des locaux qu’utilisent aujourd’hui les chirurgiens? Et comment maximiser l’avantage que confère chaque nouveau bond en avant en matière de technologies médicales?

Congrès européen de conception pour le secteur de la santé 2018

Nous nous tournons vers l’avenir au Congrès européen de conception pour le secteur de la santé

2019-01-10T11:56:21+00:00